Accueil > Compte rendu > Compte rendu de la conférence : « Le trotskysme » avec Patrick Gofman

Compte rendu de la conférence : « Le trotskysme » avec Patrick Gofman

novembre 7, 2012

Le trotskisme, souvent présenté comme variante communiste, est mort à la suite de sa matrice stalinienne ; c’est ce que l’ancien (1967-79) et très actif militant trotsko-lambertiste Patrick Gofman a tenté de nous démontrer durant sa conférence du 26/10/12 au CRP.

Les symptômes de cette mort seraient la dispersion des militants, adhérents et électeurs du PC »F » et des multiples sectes trotskistes, ainsi qu’une perte totale de productivité quant aux idées politiques. Les dernières fêtes de « l’Huma » en témoignent : expulsion de Louis Dalmas (avec Gofman lui-même) et « Balkans-info » au profit de Coca-Cola et du Medef en 2001 ; expulsion de Caroline Fourest par une poignée d’islamistes en 2012…

Autre tendance significative : la migration massive des électeurs du PC »F » et de « Lutte ouvrière » vers le FN.

L’exposé de Patrick Gofman retraçait aussi l’historique criminel du trotskisme au pouvoir : décret sur les otages de 1919, massacre de la famille impériale au complet, envoi de grévistes en camp de concentration…

Il tentait de développer et d’illustrer la thèse des jeunes philosophes Lefort et Castoriadis (dès 1949) :  » C’est parce que l’organisation trotskiste a été incapable de se séparer radicalement et organiquement du stalinisme, parce qu’elle n’est restée, au mieux, qu’une opposition à celui-ci, ou, comme on l’a dit, un appendice du stalinisme, qu’elle n’a jamais pu se construire.  »

Même si l’utopie communiste millénaire exerce encore une grande influence, le marxisme ayant réussi à former bien des esprits via l’université française et l’Education nationale, le communisme politique ne serait donc plus qu’une carcasse fumante, présentant sous des étiquettes usurpées une tout autre marchandise.

Publicités
Catégories :Compte rendu